Imaginalud

Le salon du Jeu à Cléty

21 janvier 2020

JdR Oreste éditions Elder Craft

Classé dans : Nos partenaires — imaginalud @ 11 h 22 min

Que le rôliste est exigeant ! Le jeu de rôle doit avant tout séduire le meneur et les joueurs. Pour y arriver, j’aime à valider la succession de plusieurs étapes, d’abord une séduction qui se renforce au fur et à mesure que l’on gravit les niveaux. Un bel objet, une belle histoire, une belle mécanique forment une tour difficile à gravir.

Ici, Oreste nous emmène au-delà de notre planète sur une station spatiale, capitale intergalactique commune à différents peuples de l’univers, unis contre la menace de Seths, race antagoniste.

Oreste est un univers de Science-Fiction. Un univers à secret, où vos joueurs incarneront des humains, nouveau peuple fraîchement accueilli dans cette alliance galactique.

 IMG_20200121_111055649

Un background dense et surprenant. Oreste, le jeu imaginé par Sébastien Moricard mérite une attention très particulière. Première qualité, il se découvre et se lit comme un roman. Mieux qu’un roman, il promet un partage avec les joueurs.

Souvent je m’attarde sur les jeux, les découvre, parcourt l’univers puis le repose, repus, heureux, transporté. Souvent ils restent sur l’étagère, faute de temps et retombent lentement dans l’oubli.

Ce n’est pas la promesse que nous fait Oreste. Le style est agréable et l’univers très bien pensé, il donne l’envie d’y jouer et plus encore de le mener. Le jeu a été joué pendant une vingtaine d’années avant d’être publié et cela se ressent.

Il est servit par une mécanique précise. Je n’ai pas encore essayé le jeu, mais je pressent des parties fluides et immersives grâce, notamment, à l’utilisation de cartes offrant une immersion plus complète.

Les cartes sont de bonnes factures, les illustrations de qualité.

En effet, pour réunir les différents critères d’escalade vers la panacée d’exigence, un jeu de rôle doit être aussi un objet d’art, agréable au toucher, pesant dans la main. Ici nous sommes comblés, deux livres cartonnés d’environ 240 pages chacun servis par un papier glacé mettant en valeur des illustrations somptueuses. La plupart sont d’un niveau rarement atteint et peuvent être comparés à de petits tableaux quasi photographiques qui nous entraînent et nous immergent.

La charte graphique, la police d’écriture, les pictogrammes, tout concours à satisfaire notre vue. Voire même notre goût ! clin d’oeil de l’auteur ? Le dépôt légal se voit ajouté de la phrase « peut contenir des traces de fruits à coque ».

Fait rare, l’ouïe aussi est sollicitée car sur le site d’Elder Craft, l’éditeur de ce jeu, des extraits sonores permettent d’appréhender l’univers.

Rien n’est laissé au hasard et, de mon avis, c’est dans tous les détails qu’aura été pensé ce jeu.

Le scénario inclus dans le tome 1, les mondes alignés, permet une prise en main aisée, représente presque un tutoriel aidé par un repérage facile à l’aide de pictogrammes permettant de savoir si le paragraphe est à lire à haute voix etc…

 IMG_20200121_111005733

S’il faut trouver des défauts, c’est de mon point de vue dans le format choisit par l’éditeur. Les livres sont en A5 et cela dessert le lecteur vieillissant que lentement je deviens. Il faut de bon yeux, d’autant que les magnifiques illustrations auraient été tellement plus belles en format A4 ! Ce choix se retrouve aussi sur l’écran de jeu et rend sa lecture plus difficile.

Deuxième défaut, un texte en « doublon » sur les deux livres. En effet, la présentation de l’univers se retrouve sur 60 pages sur le tome 1 et sur le tome 2. Cela me fait d’autant plus regretter le passage en format A5. Enlever l’un de ces deux textes aurait certainement pu réduire le nombre de pages et, de fait, compenser le coût de passage à un format A4.

Pour conclure, Oreste est un coup de maître de la part d’Elder Craft pour s’imposer dans le paysage éditorial roliste. Sébastien Moricard signe un jeu mature, pensé, cohérent qui offre une profondeur et de nombreuses surprises à la fois au meneur et aux joueurs.

Je rappelle que je n’ai pas encore essayé ce jeu mais attend déjà Imaginalud avec impatience pour faire découvrir cette petite pépite ludique.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’éditeur :

https://www.elder-craft.com

Laisser un commentaire

 

Julien90200 |
Les Révoltés |
Fanny, conseillère Oika Oik... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | McServFR
| Operation Force Fpecial
| L'ordre oublié